Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Unanimo Géant : jouons tous ensemble !
1 mot par jour pendant 5 jours, toutes les semaines du lundi au vendredi

Modérateurs : lynkowsky, diplojak, Piano, peyo_fr

Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Message par peyo_fr » 06 Avr 2021 8:45

(CLIQUER ICI POUR RETROUVER LA TOTALITÉ DES TEXTES EN LICE, ET ICI POUR CONSULTER LE RÈGLEMENT ET LA LISTE COMPLÈTE DES 262 MOTS IMPOSÉS)

DEUXIEME TEXTE : "Camomille et Estragon", par CD46 (1669 mots, 262 mots imposés sur 262 !)

Cette année-là, alors que l'abracadabrantesque horoscope de la célèbre voyante Bajacienne(1), malgré son DON inouï de DOUBLE vue, ne l'avait pas prévu, chacun fut confiné dans son IMMEUBLE de BANLIEUE, dans sa CARAVANE, son TIPI, son château ou dans un HOTEL 4 étoiles, dans sa CELLULE étroite ou dans son ECURIE (chacun dans son BOX, mais avec GRAIN et FOIN à volonté).
Pas question de Carnaval de RIO, pas de ROULETTE à LAS VEGAS et quant à HOLLYWOOD, il valait mieux oublier ! Annulés le survol de l'ATLANTIQUE en JET vers l'AMERIQUE, le tourisme à ROME, GRENADE, en GRECE ou à TOKYO, le saut en PARACHUTE dans les ALPES, le SAFARI en EQUATEUR, etc... la planète en fut d'ailleurs ravie !
Plus de rendez-vous au théâtre pour une PIECE de MOLIERE ou d'aucun autre auteur, plus aucune AFFICHE pour la moindre PROJECTION d'un film sur grand écran, même pas un vieux CHARLOT. Pour rêver, seuls restaient les livres, VOLTAIRE, SHERLOCK Holmes ou ASTERIX, et tant d'autres.

Même plus de CLASSE ! L'ETUDE, de quelque matière que ce soit, se faisait à distance, tout comme le travail, que l'on soit PATRON, SECRETAIRE, employé de BANQUE, CADRE ou FOURMI de base. Le FACTEUR, lui, dans son bel UNIFORME, continuait sa TOURNEE. Et les employés de la grande DISTRIBUTION accomplissaient leur DESTIN en remplissant les rayons pour que chacun puisse faire sa petite TAMBOUILLE, et remplir casserole et POELE de fruits et légumes, (carotte, NAVET, BOTTE de radis, petits POIS, AVOCAT, pomme, POIRE et j'en passe), d'épices, (CURRY, CLOU de girofle, sel, poivre, VINAIGRETTE et j'en passe), sans oublier la PATE brisée ou feuilletée, le BACON, le jambon, le saucisson, et j'en passe... Aidés parfois par l'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, pour les drive, ils veillaient à ce que personne ne manque de rien, et surtout pas de papier toilette !

Ainsi, pour qui n'eut ni FIEVRE, ni toux, ni mal de GORGE et qui eut la chance de ne pas aller à l'HOPITAL, ni de partir manger les pissenlits par la RACINE, la vie était un peu MISERABLE. A part ce rendez-vous quotidien, DEBOUT sur son BALCON, ou la tête à sa LUCARNE, pour une séance d'IDOLATRIE du CADUCEE, un HYMNE aux soignants, tous de GARDE, comme pour leur chanter un TUBE, à plein VOLUME, qui constituait un ENTRACTE dans cette comédie vraiment pas drôle.
Pas facile à ce moment-là de garder du LIEN social ! Tout ça avait tendance à vous filer le BOURDON, voire à vous plonger dans le CAFARD, avec un peu de mal à envisager un FUTUR RADIEUX, et une tendance à se sentir au fond du GOUFFRE, et à penser à se faire HARA-KIRI, pour les plus pessimistes.

Heureusement, CAMOMILLE n'en était pas arrivée là.
C'était une petite femme RONDE, au PHYSIQUE plutôt CANON, à la DEMARCHE élégante, qui portait la ROBE souvent courte et le verbe haut. Pas FAROUCHE pour un sou, l'ESPRIT vif, elle était peut-être un peu SORCIERE, mais ça, c'est une autre histoire.
Elle avait longtemps travaillé dans le DESIGN, responsable entre autres d'une GRIFFE de vêtements et d'accessoires. Le FAISCEAU de ses compétences s'étendait largement de la BRETELLE de soutien-gorge à l'épingle de KILT, du LUSTRE d'apparat au VASE moderne, du SIEGE de bureau et du BANC de jardin au PORTEMANTEAU extensible, et même de la MOULINETTE à la BROSSE A DENTS électrique ou au fer à FRISER. Elle avait eu beaucoup de succès et avait amassé un CAPITAL conséquent, bien placé en ANGLETERRE, grâce à un petit ARRANGEMENT, contre une REMISE sur un MEUBLE de grande valeur. Elle profitait tranquillement de ce placement fructueux.

Quelques mois plus tôt, elle avait quitté son mari JALOUX, un OLIBRIUS qui rentrait trop souvent SAOUL de son CLUB de BRIDGE. Il avait d'ailleurs fini à l'ASILE. Elle s'était retrouvée confinée avec son chat, et ça commençait à la lasser de TRICOTER en CHAUSSON, seule devant une SERIE. Elle décida donc de chercher un COMPAGNON, pas un BLAIREAU si possible. D'ACCORD, mais comment, dans ce BAZAR ?

Le plus simple, vues les circonstances, ce serait d'aller sur un site de rencontres, non ?
A peine arrivée sur le MENU du site, elle se demanda comment se présenter avec FRANCHISE...
Quel style choisir ? Quel RENSEIGNEMENT donner sur sa petite personne ?
Elle décida de préparer quelques phrases, qu'elle nota sur des POST-IT.
Classique : Jolie MOME, pleine de CHARME, dont l'ATOUT principal est l'envie de VIVRE, cherche un ami, pas trop CANAILLE, pas LOUCHE du tout, pour IMAGINER un monde de MAGIE...
Ou direct : Cherche MILLIONNAIRE pour faire AFFAIRE, sans PINAILLER. Alors si ta BOURSE est pleine, tu seras mon ANGE.
Encore plus direct : Joli MEMBRE ? Non moins jolie MOUSTACHE ? Alors, viens me DESHABILLER, m'EMBRASSER, me BAISER ! A nous l'ORGASME sans COMPTER ! Pas une SECONDE à perdre pour avoir le MONOPOLE de mon corps !
Ou, au contraire en VERLAN, genre ZONE de la petite COURONNE ? Allez, ziva, j'ai pas le CODE, ça va pas le faire ! Laisse béton !

Elle interrompit un instant sa prose pour regarder la KYRIELLE de profils du site, chacun cherchant à faire bonne FIGURE, caché derrière son pseudo, sans éveiller chez elle le moindre FANTASME, ce qui rapidement coupa COURT à son élan. Ce fut le DECLIC.
- Quelle FARCE, s'écria-t-elle. Non, je ne veux pas de NAPOLEON, ce COQ plein d'ORGUEIL !
Pas non plus de NEWTON, obsédé du MICROSCOPE et du NOMBRE d'or !
Et encore moins de RICHELIEU, cardinal préoccupé de sa CARRIERE !
Dans ce catalogue, dans toute la GAMME des hommes présentés, je ne veux ni d'un NINJA, ni d'un MARTIEN, ni d'un EPOUVANTAIL, ni d'une MOMIE, ni d'un MANCHOT et encore moins d'un DINOSAURE, aucun MODELE ne me conviendra, même celui qui a la meilleure NOTE !...
Tout bien réfléchi, pas sûr que ce soit un bon moyen pour moi, se dit-elle en éteignant son APPAREIL PORTABLE. Moi, j'ai bien trop besoin d'EGALITE avec un compagnon ! Là j'aurais trop peur de me retrouver un jour ENCEINTE d'un RAT de cette COLONIE bizarre !
APRES ça, que faire maintenant pour ne pas rester sur le CARREAU comme une vieille BRANCHE ? Sonner l'ALARME avec un TAMBOUR à un CARREFOUR ? Monter à la TRIBUNE ? Parler à la RADIO ? Y lever le VOILE de ma solitude ? Tenter de provoquer un SEISME dans ma vie, pour en changer le SENS ? Aucune idée ! Je vais plutôt profiter d'une pause dans le confinement pour aller m'éclater à moto ! Ça me fera du bien de prendre l'air !

Estragon était l'AINE un peu SAUVAGE d'une famille nombreuse.
Un peu MIRAUD, il portait des LUNETTES dont les verres épais grossissaient tant ses IRIS qu'il avait souvent l'air HAGARD, les cheveux coiffés au gel avec une RAIE sur le côté, qu'il ornait souvent d'un BANDEAU de NYLON multicolore, dont dépassaient un ANNEAU à l'oreille DROITE et une petite CROIX à la gauche. Pâle comme un SPECTRE, il portait à l'annulaire une bague SPHINX, à l'INDEX une CLE de sol, et sur le POUCE un MOTIF INDIEN. Un tel TABLEAU pour dire qu'il n'était pas vraiment à la PAGE, mais s'en souciait comme de son premier BONSAI.
Quel que soit le temps, il portait un blouson au COL de fourrure (en poil de KANGOUROU, disait-il !), dont la POCHE poitrine arborait un foulard CARRE assorti à son bandeau. A l'EPAULE, il portait souvent en bandoulière un sac en peau de SERPENT. Il se déplaçait avec une CANNE qui semblait n'être qu'un caprice destiné à forcer le TRAIT de son style. Qu'en dire de plus, sinon que les soucis de LINGE ne le concernaient pas vraiment, et que le bon goût n'était pas sa VERTU principale ?
Estragon était célibataire, sa vie affective était un peu triste, mais il ne s'en plaignait pas, même si cela lui pesait un peu. Heureusement, il avait beaucoup d'amis, souvent séduits par son bagout et son humour décapant. Il avait toujours été brillant à l'ORAL, sans doute une qualité héritée de son père.

Son père, qui était AGENT d'assurances dans un CABINET ALLEMAND à BERLIN, avait espéré une CONTINUITE familiale de vocation, comme c'est souvent la REGLE. Mais Estragon rejetait cette mission comme la PESTE, et il avait pris la FUITE et évité ainsi la DIVISION de la famille.
- Pas ce métier de REQUIN ! J'aimerais mieux être un ESPION BELGE dans une OASIS près de Tombouctou, ou ESQUIMAU chasseur de MORSE dans le BLIZZARD du POLE Nord, ou même encore dresseur de BALEINE aux prises avec une SIRENE en FURIE, plutôt que PARASITE PASSIF... lui avait-il déclaré sans autre forme de PROCES. Comme il était TETU, il opta pour la MECANIQUE, se régala dans les ENTRAILLES de nombreux véhicules. Le roi de la PLAQUETTE de freins, ainsi le nommèrent un jour ses collègues. Il faillit se faire broyer sous la CHENILLE d'un tank qu'il réparait, mais malgré cela aucun ROUAGE n'avait de secret pour lui. Ayant plus d'une flèche à son ARC, il fabriqua un DRONE, monta une PARABOLE, s'engagea sans crainte dans la ROBOTIQUE, bref tout plutôt que les assurances !

Si je fais un BOND dans l'avenir, je peux vous raconter comment ces deux-là se sont rencontrés, un jour où Camomille était en panne de moto. Elle avait pris une BUCHE sur la route. Son engin avait un pneu crevé et la FOURCHE trop tordue pour rouler. Elle avait donc fait appel à un dépanneur. Pas besoin d'être fine MOUCHE pour comprendre que leur idylle, étonnante mais véridique, commença ce jour-là ! On m'a dit que depuis, ils vivent heureux et boivent beaucoup de petites tisanes.



(1) : Voir "Bonne Année 2020", texte du Chat-l'ange précédent
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 3385
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Message par Ambroisie » 06 Avr 2021 11:16

Déjà, le titre m'a plu d'emblée et j'ai bien aimé cette légèreté qui rend ton texte très agréable à lire. Même le début qui évoque la crise actuelle n'est pas triste et continue sur les aventures de Camomille avec une belle inventivité ! :poucehaut:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
Premium
Premium
 
Message(s) : 3264
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Message par sab92 » 06 Avr 2021 13:03

Bravo pour le condensé CD, 1669 mots c'est fort !
Quant au style de présentation "encore plus direct"..ça me ferait vraiment peur ! :affraid:
Avatar de l’utilisateur
sab92
 
Message(s) : 357
Inscription : 21 Sep 2013 11:59

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Message par vance35 » 06 Avr 2021 20:54

Bravo CD pour cette histoire, et comme Ambroisie j'ai d'emblée beaucoup aimé le titre.
Avatar de l’utilisateur
vance35
 
Message(s) : 271
Inscription : 27 Juin 2013 20:40
Localisation : Bretagne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Message par peyo_fr » 07 Avr 2021 8:43

Anthemis & Artemisia, ça fait vraiment une belle tisane aux aromates, bravo CD ! :shots:
Et d'accord avec Amb & sab, j'adore la légèreté du récit et la fluidité du style, qui occultent l'impressionnante densité de mots contraints (15,7%). :shock:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 3385
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Deuxième Texte, par CD46

Message par la brebis » 07 Avr 2021 18:51

Les belles histoires d'amour manquent à nos chat l'ange, mais c'est en partie réparé.
bravo pour ton texte!
Avatar de l’utilisateur
la brebis
 
Message(s) : 230
Inscription : 26 Oct 2015 23:39
Localisation : auxerre


Retour vers Unanimo

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)