Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Unanimo Géant : jouons tous ensemble !
1 mot par jour pendant 5 jours, toutes les semaines du lundi au vendredi

Modérateurs : diplojak, Piano, lynkowsky, peyo_fr

Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par peyo_fr » 17 Mars 2019 2:51

(CLIQUER ICI POUR RETROUVER LA TOTALITÉ DES TEXTES EN LICE, ET ICI POUR CONSULTER LE RÈGLEMENT ET LA LISTE COMPLÈTE DES 260 MOTS IMPOSÉS)

SIXIÈME TEXTE : "Toujours plus loin dans l'enfer du jeu", par la brebis (2000 mots, 260 mots imposés sur 260 !)


Petit FLASH-BACK : en 2O17 notre Brebis s’immergeait, tel JULES VERNE, au plus profond d’une ORGANISATION sectaire : les amateurs de jeux. Cette nouvelle SHEHERAZADE nous avait tenus en haleine avec son investigation, nous faisant une peur BLEUE en nous parlant de ce groupuscule prêt à tout pour le dernier jeu à la MODE.

Afin d’écrire un ouvrage en la MATIERE, pour le compte d’un ex-MINISTRE devenu EDITEUR, elle a prolongé son immersion. Il se murmure que sa nouvelle enquête servira de SCENARIO à la saison VINGT de l’inspecteur MAIGRET qui va faire son grand retour.
Il aura fallu PATIENTER deux longues années avant de LEVER le voile sur la suite des aventures de Musée l’empoisonneuse et du Général Peyo. L’attente fut INSOUTENABLE pour nos lecteurs assidus du Chat-l’ange Unanimo, TORCHON journalistique disponible sur la TOILE. Retrouvons tout de GO les nouvelles découvertes de notre ROULETABILLE à poils laineux.

A force de VOLONTE elle a retrouvé les traces de Mikaelnor et de Musée l’empoisonneuse, ALCHIMISTES de renom. Ils ont ouvert leur MAGASIN sur une ARTERE commerçante d’une ville de province. Ayant déserté Paris et la SEINE, ils ont parcouru tout le CONTINENT avant d’installer leur LABORATOIRE en terrain NEUTRE. Là, ils concoctent les poisons qui ont fait leur triste renommée. Ils puisent leur INSPIRATION au HASARD de leurs voyages. Dans leur PHARMACIE de la mort, vous pouvez OBTENIR tout ce qu’il faut pour envoyer dans la TOMBE vos ennemis. Poison, Ketchup à l’AZOTE ou OBJET empoisonné, il vous suffit de vous présenter à leur GUICHET. Le commerce de la mort semble être un FILON fort lucratif. Même le meilleur MARABOUT ne se fait pas autant de MONNAIE.

Cette année, c’est ce couple maléfique qui a organisé le grand EVENEMENT tant attendu par les membres du groupe : le week-end BAJ au pays du NOUGAT.
Rappelons-nous que la Brebis avait pu infiltrer la secte en séduisant un Homme CALCULETTE. L’ENGAGEMENT de notre reporter est tel qu’elle est allée jusqu’à enfanter pour montrer patte blanche. Quelques mois après l’ACCOUCHEMENT du CHEVREAU né de l’union avec son MATHEUX, la charmante famille a pris la route. Après avoir rempli le FORMULAIRE en latin, et retrouvé un GUIDE au fond d’une TRABOULE lyonnaise, ils purent se rendre à PETAOUCHNOK. Là il fallut encore TENIR bon sous la NEIGE AVANT d’atteindre, au SOMMET d’une montagne, l’ancienne base MILITAIRE où le groupuscule s’était donné RENDEZ-VOUS.
42 membres triés sur le volet avaient été spécialement invités. La séance 2018 s’annonçait réservée à un PUBLIC encore plus averti que les années précédentes.
En effet, le RECURRENT séjour était annoncé sous le signe de la DECADENCE, l’hôtesse ayant joué la PROVOC avec un vieux BIDASSE. Elle avait aguiché ce vieux BRIGAND de Richard en lui promettant un bal MASQUE et des jeux à base de CUIR, de CUISSARDES, et d’un ACCESSOIRE à PAILLETTES mystérieux. La Luxure était le TALON d’Achille de ce CHASSEUR de CARIBOU, TEIGNEUX et BOURRU à l’accent PROVINCIAL. Il s’autodésigna MATON en chef du séjour et menaça d’EMASCULER quiconque oserait troubler ses parties de CONCORDIA ou de TRAJAN. Il faut dire que le fameux Richard en impose à cause de sa BARBE qui donne à son faciès une EXPRESSION pas tibulaire mais presque. La seule DIPLOMATIE qu’il connait est celle du TAUREAU : « je fonce dans le tas et j’avise ensuite ». Pas vraiment SOCIALISTE, cet ancien PLAYBOY, dont le fort n’est pas de patienter, est connu pour avoir la gâchette facile et le VERBE acerbe, il lance l’ANATHEME sur la moindre personne qui le met mal à l’AISE.

Vous l’aurez compris, le séjour s’annonçait DIONYSIAQUE et l’idée d’un TRIANGLE grivois donnait des idées à certains. Les propositions graveleuses fusèrent tellement que ce Bon Felix à la PENSEE débridée avait même décliné de peur de commettre un PECHE qui aurait terni son KARMA pour plusieurs vies. Lui qui avait autrefois donné des huîtres au POIVRE à ALICE en espérant que la jeune CENDRILLON devienne CATIN, resta cette fois-ci en EXIL, loin des frivolités annoncées. En THEORIE, nous n’aurons jamais l’EXPLICATION, mais certains murmurent qu’il a eu peur de se prendre un CAMOUFLET de la part de sa tendre cousine Ambre. L’assemblée n’eut cependant pas à SOUFFRIR de scènes qu’il aurait fallu CAVIARDER. En effet, tout le monde fut sage et le séjour ne sombra pas dans la SOUILLE.

D’AILLEURS, le lieu choisi par Musée tenait plus du coin de PARADIS que du GOURBI. Situé dans un site au PAYSAGE grandiose, ce PALAIS se prêtait à la MEDITATION, avec ses odeurs de THYM et de garrigue. On aurait pu faire TREMPETTE ou un GOLF si le temps n’avait pas été perturbé par une GIBOULEE. Les rafales de VENT agitaient le TELEPHERIQUE CENTENAIRE qu’il avait fallu emprunter pour arriver jusque-là. Un ARC-EN-CIEL aurait été le bienvenu en ce lieu FANTASTIQUE, OBSERVATOIRE idéal pour admirer l’HORIZON de la Provence alentour. Le vieux refuge TEMPLIER situé non loin semblait, tel un FOSSILE, contempler notre SIECLE avec INDULGENCE. Il avait été bardé d’une EPINE, ou plutôt d’une ANTENNE telle une triste ALLEGORIE du PROGRES.
La pluie fit sortir des bois, non pas une LICORNE, mais moult salamandres. Elles sécrètent, sur la NERVURE de leur dos, une HORMONE fort puissante qui vous transperce comme une AIGUILLE empoisonnée, et la DOULEUR vous fait chavirer l’esprit. HEUREUSEMENT, les salamandres sont lentes et il est aisé de les CULBUTER du bout du pied. Hormis ces visiteuses intempestives, le lieu disposait de tout le CONFORT permettant de profiter pleinement du séjour, de se reposer et de SE LAVER.

Alors qu’au SOIR, chacun était parvenu en ce lieu secret, respectant la PONCTUALITE de mise pour une telle occasion, le CIEL devint encore plus noir. L’OMBRE envahit les lieux et le silence se fit : le Général Peyo venait de faire son entrée. Il scruta l’INTERIEUR de la salle de son OEIL mauvais. Il avait apporté avec lui toute sa QUINCAILLERIE, et, au milieu des armes lourdes, l’intégrale de DIXIT, le jeu qui avait fait sa réputation légendaire. Il annonçait la couleur : celui qui allait le battre n’était pas encore né !
El général Peyo, le MATADOR du FRANCAIS ! Son nom sonnait comme un REQUIEM pour ceux qui avaient tenté de le défier. Quand il mettait son MONOCLE et commençait à déballer son Decrypto il fallait se méfier pour de bon. Non pas qu’il fasse une TAILLE de géant, mais il avait l’aura d’un AVENTURIER SOLITAIRE, celle du tueur INSENSIBLE. « Toi là-bas, la jeune MAMAN, ramène ta FOURRURE et viens jouer à ma table. Les autres PARTEZ ! »
L’injonction eut l’IMPACT d’une condamnation à mort pour la Brebis. Elle sentit tout de suite le DANGER, mais refuser aurait été suspect. La FEINTE n’était pas possible. Luttant contre la PANIQUE qui l’envahissait, elle s'engouffra dans le piège qui lui était tendu. La peur se lisait sur son VISAGE et elle articulait avec DIFFICULTE. Garder la tête froide, ne pas DESESPERER, ce ne serait qu’un moment DOULOUREUX et la mort viendrait la DELIVRER à JAMAIS.
Brebis s’installa en face du Général. Le TIMBRE de sa voix était grave : « soit tu passes l’épreuve soit tu connaîtras le goût du PISSENLIT mangé par la racine ». Il lui tendit une FEUILLE et lui proposa une partie d’ENTRAINEMENT. C’était mal parti, Peyo cita "con" pour faire deviner "roi", la Brebis pensa "CHATTE". Devant cette INCOMPREHENSION il se figea un instant et Brebis se dit que son HEURE était arrivée et que ça lui apprendrait à jouer les BOB MORANE en allant se fourrer dans la gueule du loup en permanence.
« HEIN ? FICHTRE, j’ai raté ça ! Comment ai-je pu aussi mal POSER mon indice ? » s’exclama Peyo, il en resta KO et jura d’être plus vigilant à l’avenir. La Brebis alla vite se servir un GOBELET pour se remettre de ses émotions. L’heure du repas sonna et la partie ne dura pas. « Ne t’en fais pas on prendra notre revanche après la pause ».

Pour le premier soir il était prévu un BARBECUE. A cause de la pluie, il n’était point possible de faire griller la moindre COTE de PORC et il fallut se contenter d’un couscous. La pause RESTAURATION n’avait pas commencé que déjà un AUSTRALOPITHEQUE à la RIME facile commença à se plaindre du menu. « J’ai qu’un bout de CAROTTE et pas de semoule ! ». Il fallait à tout prix éviter l’ACCIDENT. Si ce GOINFRE n’avait pas à manger rapidement, la situation pourrait tourner à l’EMBROUILLAMINI. Avec les soirées arrosées de CERVOISE des week-ends jeu, l’EXCITATION est à son comble et la moindre querelle peut mal finir. Il suffit de voir 2 joueurs se disputer la naissance à AGRICOLA pour comprendre de quoi ils sont capables. On trouva un reste de CONCOMBRE et un vieux CROISSANT pour calmer le belligérant et l’on se jura de ne plus RECUEILLIR d’AUTOSTOPPEUR pour les week-ends à venir, juste des joueurs ayant leur PERMIS. Ce participant, un poil IMMATURE (que nous appellerons PAUL pour conserver son anonymat), a une fâcheuse tendance à s’IMPOSER et à faire l’IMBECILE en permanence. S’il avait été MINEUR, Musée l’aurait bien volontiers mis au PIQUET pour qu’il arrête de faire le SINGE, et l’on dut se mettre à plusieurs pour empêcher RP de l’envoyer faire un stage aux OUBLIETTES. Il fut aussi décidé de ne servir que des mets rassasiants pour éviter un nouvel IMPREVU : SORBET, MELI-MELO de charcuteries et GRATIN de pâtes furent commandés pour plaire à la MAJORITE.
Il faut dire qu‘au MERCATO des gros pénibles il y avait de quoi faire ce jour-là. Entre le ZIG qui demanda une chambre éloignée pour pouvoir jouer du SAXOPHONE tranquille, celui qui écrivait tout sur une FICHE-mémoire qui n'était lisible qu’avec un néon ULTRAVIOLET… La Brebis n’envia point le ROLE qu’avait endossé Musée pour organiser la sauterie. Elle fut même surprise que celle-ci ne rajoute pas un peu de VALIUM de sa CREATION aux plats, pour MATER l’assemblée.

Une éclaircie donna envie aux joueurs de faire un BloodBall grandeur nature. La SURFACE enherbée devant le gîte servirait de STADE et la première équipe à marquer un TOUCHDOWN serait sacrée championne de l’année. Pour la Brebis, courir quand on est en SURCHARGE pondérale n’est déjà pas une mince affaire, mais affronter le non-ami d’AzazHell n’était pas de sa COMPETENCE. Ce TOTO, alias Zogomachintruc, lui aussi MATHEMATICIEN dans l’ENSEIGNEMENT, possède un bras bionique : une prothèse en NICKEL, qui sans en avoir sa LOURDEUR est aussi INDESTRUCTIBLE que l’acier. Il se servait de son ANOMALIE comme d’un MARTEAU pour bloquer les assaillants, les faisant DECOLLER dans les airs et retomber dans l’herbe. DIX joueurs furent rapidement hors d’état de nuire. Brebis fut projetée en l’air et découvrit, en gobant une COCCINELLE durant le vol plané, qu’elles avaient un goût ACIDULE. Il fallait absolument trouver une SOLUTION pour marquer au plus vite l’ESSAI avant que Zogotounga ne RAVAGE la moitié des invités. Quelle idée aussi d’organiser un match sportif pour ces rats de BUREAU dont le seul LOISIR est une partie de Monopoly de temps à autre. Brebis avisa au pied d’un POIRIER un buisson de VERGE d’or et en ramassa une touffe. Tandis que Zogo titubait comme un MATELOT ivre après un coup, elle bondit en avant, et lui enfonça la poignée d’herbes jusqu’à la GLOTTE. Il s’effondra d’un coup et se mit à RONRONNER tel un CHATON de GOUTTIERE : les cours d’empoisonnement de Musée avaient finalement été utiles. Il s’en remettrait après QUATRE jours de TRANSIT perturbé. Il est RESISTANT et un petit désagrément n’est qu’une BAGATELLE pour un type de cet acabit. La Brebis prit un CARTON rouge mais son équipe gagna !

On rentra au refuge. Un grand LAVAGE était de MISE vue la quantité de boue que les combattants avaient sur eux.

Il n’en RESTE pas moins que de telles activités permettent de créer des LIENS, et il faut bien le dire, la Brebis commençait à se LIER d’amitié avec cette communauté, composée de la LIE de l’humanité, mais aussi CONTRADICTOIRE que cela puisse paraître, ils l’avaient accueillie pour de VRAI.
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2071
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par Ambroisie » 17 Mars 2019 8:05

J'en pleure encore de rire mais je n'en dis pas plus pour vous laisser la joie de la découverte ! :lol!: :lol!:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2072
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par CD46 » 17 Mars 2019 10:27

on s'y croirait! ça donne envie de participer à un we BAJ! bravo! même s'il y a surement plein d'allusions difficiles à saisir pour les non-avertis, c'est très drôle!
CD46
Premium
Premium
 
Message(s) : 52
Inscription : 26 Sep 2013 11:44

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par Piano » 17 Mars 2019 12:00

Tous vos textes furent lus avec délectation, et je tire mon chapeau à tous les auteurs. Vous fîtes vraiment preuve d'une imagination débordante qui ravit vos lecteurs. :bieremetal:

Je réagis sur ce texte car j'ai eu l'impression de revivre des scènes vécues ou entendues. Les anecdotes sont savoureuses, le tout ponctué par cette partie de BloodBall dantesque. Bravo ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Piano
Modérateur
 
Message(s) : 6739
Inscription : 27 Oct 2004 20:58
Localisation : Valenciennois - Nord (59) - France

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par peyo_fr » 17 Mars 2019 12:29

Écroulé de rire, comme tout le monde je pense, qu'ils aient ou pas participé à ce week-end mémorable...
RP en maton lubrique, Zogo en castagneur bionique, Muse & Mickael en Thénardier arseniqueurs !!! :affraid:
A l'aune de ces quatre-là, tu m'as épargné, finalement, la Brebis... :lol!:

Vivement le prochain WE-BàJ, qu'on organise un Massacre à la tronçonneuse ! :boulet:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2071
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par la brebis » 17 Mars 2019 12:38

peyo_fr a écrit :A l'aune de ces quatre-là, tu m'as épargné, finalement, la Brebis... :lol!:

il ne faut pas ternir l'image du Tueur insensible mon général

puis bon si je veux éviter de me prendre une bastos à l'occas :affraid:
Avatar de l’utilisateur
la brebis
Premium
Premium
 
Message(s) : 186
Inscription : 26 Oct 2015 23:39
Localisation : auxerre

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par caius » 17 Mars 2019 17:06

pliée de rire je m'y voyais bien que je sois pas venue, bravo la brebis on a attendu mais ça en valait la peine :D
caius
Premium
Premium
 
Message(s) : 213
Inscription : 16 Mai 2014 8:59

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par la brebis » 17 Mars 2019 20:41

merci à tous si j'ai pu vous faire rire alors tant mieux ;)
Avatar de l’utilisateur
la brebis
Premium
Premium
 
Message(s) : 186
Inscription : 26 Oct 2015 23:39
Localisation : auxerre

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par RP » 18 Mars 2019 14:58

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Lubrique moi ? Si peu ...

Chapeau bas !!
Avatar de l’utilisateur
RP
Premium
Premium
 
Message(s) : 5281
Inscription : 26 Jan 2004 11:11
Localisation : Nissa la bella...

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par felixcat17 » 21 Mars 2019 23:40

Bravo pour ce merveilleux reportage de la brebis qui glorifie certains membres du groupe : c'est normal, c'est en tirant de ce groupe les laids, crus au niveau de leur langage, qu'elle en fait des héros, que forts. Et il n'y a pas de cave qui trouverait grâce de quelque matière que ce soit à ses yeux !
Donc nous la verrons décrire encore une fois cette honorable société l'an prochain ?
Avatar de l’utilisateur
felixcat17
Premium
Premium
 
Message(s) : 437
Inscription : 01 Déc 2013 14:52
Localisation : quelque part à l'ouest, complètement à l'ouest...

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par Ambroisie » 22 Mars 2019 8:01

Piano a écrit :Tous vos textes furent lus avec délectation, et je tire mon chapeau à tous les auteurs. Vous fîtes vraiment preuve d'une imagination débordante qui ravit vos lecteurs. :bieremetal:

Je réagis sur ce texte car j'ai eu l'impression de revivre des scènes vécues ou entendues. Les anecdotes sont savoureuses, le tout ponctué par cette partie de BloodBall dantesque. Bravo ! :wink:

" Tous vos textes furent lus avec délectation,
et je tire mon chapeau à tous les auteurs.
Vous fîtes vraiment preuve d'une imagination
débordante qui ravit vos lecteurs."

ET moi, je réagis sur ce commentaire qui sonne harmonieusement, comme le ferait le pseudo de notre visiteur venu ajouter sa touche personnelle, d'autant plus appréciée que fort rare. :bieremetal:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2072
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Sixième Texte, par la brebis

Message par la brebis » 22 Mars 2019 20:20

Je vous raconterai cher Félix les tribulations de cette joyeuse tribu, pour peu qu'elle se réunisse à nouveau cette année.
Apportez-nous des huîtres et votre portrait viendra égayer ma galerie ;)
Avatar de l’utilisateur
la brebis
Premium
Premium
 
Message(s) : 186
Inscription : 26 Oct 2015 23:39
Localisation : auxerre


Retour vers Unanimo

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

cron