Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Unanimo Géant : jouons tous ensemble !
1 mot par jour pendant 5 jours, toutes les semaines du lundi au vendredi

Modérateurs : diplojak, Piano, lynkowsky, peyo_fr

Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par peyo_fr » 16 Mars 2019 1:25

(CLIQUER ICI POUR RETROUVER LA TOTALITÉ DES TEXTES EN LICE, ET ICI POUR CONSULTER LE RÈGLEMENT ET LA LISTE COMPLÈTE DES 260 MOTS IMPOSÉS)

CINQUIÈME TEXTE : "Photos-souvenirs", par caius (1734 mots, 186 mots imposés sur 260)


Quelle triste journée ! Le CIEL est gris, le VENT va CROISSANT, la pluie TOMBE depuis des jours. C'est l'occasion de mettre de l'ordre dans mes photos et de compléter mes albums. Plus de DIX fois j'ai voulu m'y mettre : un désir RECURRENT enfin réalisé, voilà un sacré EVENEMENT ! FLASH-BACK des années en arrière.

Je vide le CARTON où je les ai empilées. La SURFACE du BUREAU est submergée de photos. Quel MELI-MELO ! Il faut que je profite de ce moment de LOISIR en faisant preuve d'une ORGANISATION sans faille. Je me mets à les trier comme les os d'un AUSTRALOPITHEQUE ou d'un FOSSILE à reconstituer.

J'ouvre l'album " CONTINENT africain : Madagascar ". Mes VINGT ans... Pas besoin de CALCULETTE pour évaluer le temps écoulé et son IMPACT sur ma personne ! L'HORMONE de la jeunesse éternelle est encore à inventer mais passons...

La première photo est celle de Monky, un SINGE SOLITAIRE à la FOURRURE fauve, trouvé par HASARD dans mon jardin. Je lui ai offert une mangue qu'il a dévorée comme un GOINFRE. Là, il est dans les bras de PAUL, tête blonde contre tête fauve. La CHATTE de GOUTTIERE, ALICE, qui venait d'avoir un CHATON, l'a regardé longtemps d'un OEIL noir avant de le tolérer, pour finir par RONRONNER, comme avec un humain, en sa présence ! Parfois on aurait cru un sage en pleine MEDITATION, d'autres fois il faisait de la PROVOC pour attirer notre attention. Des LIENS se sont tissés entre nous jusqu'au jour où il a repris sa liberté pour suivre une compagne. Nous avons respecté sa VOLONTE.

Sur la photo suivante, un PAYSAGE où l'on aperçoit un troupeau de zébus à l'HORIZON. Puis la magnifique plage d'Orangina au sable blanc où la mer BLEUE vient faire mourir les vagues dans un flux et reflux régulier. Un petit PARADIS d'une beauté presque INSOUTENABLE qui m'avait donné envie d'écrire un poème : l'INSPIRATION était là mais l'ESSAI plus ou moins bien réussi, DIXIT mon entourage sans INDULGENCE. La RIME n'était pas toujours très riche. C'est certain, je n'allais pas chercher un EDITEUR pour le publier !

Et là, c'est notre camp de base où nous allions chaque week-end. En principe, rien de dangereux sur cette belle île car les crocodiles restaient tranquillement dans leurs marigots où il n'était pas question de faire TREMPETTE ! Pourtant Paul s'y aventura sans réfléchir pour récupérer un ballon et l'ACCIDENT fut évité de justesse ! Le SOIR, autour du feu de camp qui avait remplacé le BARBECUE, nous admirions ce spectacle FANTASTIQUE : le ciel noir rempli d'étoiles.

Je reconnais la grotte de marbre vert où le soleil se reflétait, au SOMMET d'une colline.

Au fur et à mesure, j'ai réussi à DECOLLER chaque FEUILLE transparente et l'album se remplit. Ces souvenirs que je n'ai JAMAIS oubliés redeviennent présents.

J'attaque le deuxième album , " Amérique du sud : La Guyane ". Cayenne et son PALAIS du gouverneur au temps où c'était un territoire FRANCAIS d'outre-mer. Le MAGASIN du Port devenu monument historique, sur l'île Royale qui, avec ses voisines, les îles St Joseph et du Diable, nous ramènent au temps du bagne dont les geôles font penser à des OUBLIETTES. Pour TENIR, dans ce terrible EXIL, les prisonniers devaient ne pas DESESPERER, malgré tout ce qu'ils avaient à SOUFFRIR. Et cela depuis la fin du SIECLE de la révolution. On ne peut s'empêcher d'avoir une PENSEE pour eux.
Maintenant il y a un GOLF et même plusieurs dans cette région très touristique.

Tiens ! Voilà les photos de l'ara que nous avons dû RECUEILLIR et soigner. Blessé par un CHASSEUR, il était KO et ne pouvait plus voler. J'éprouvais colère et INCOMPREHENSION car rien de ce qui touche aux animaux ne me laisse INSENSIBLE. Comment peut-on tirer sur un aussi bel oiseau ? Donc quand nous sommes partis de Guyane, seule SOLUTION : le confier aux sœurs qui avaient une immense volière pour les oiseaux handicapés. Je n'avais aucun doute sur leur COMPETENCE, depuis le temps qu'elles tenaient ce ROLE de S.P.A. !

Et là, quelques vues du " Vidé ", le carnaval guyanais. Après le bal " paré-MASQUE " la MAJORITE des gens se donnaient RENDEZ-VOUS au STADE avant de déambuler en musique dans l'ARTERE principale de Kourou. Celui-ci déguisé en BRIGAND, d'autres revêtus de costumes à PAILLETTES scintillant au soleil. Un AVENTURIER, style Indiana Jones, brandissant un GOBELET devant contenir autre chose que de l'eau ! Voici Jacques qui fait l'IMBECILE derrière un BIDASSE en uniforme de la guerre de 14-18 précédé d'une magnifique SHEHERAZADE. C'était un interminable défilé dont l'EXCITATION montait au rythme des différents orchestres dans une fête DIONYSIAQUE.

Retour en France sur cette île de Beauté qui mérite si bien son nom : encore plus attachante à l'INTERIEUR que sur la COTE. Je me rappelle ce CHEVREAU que j'ai vu naître dans un champ : FICHTRE, j'en ai encore des frissons, quel merveilleux ACCOUCHEMENT. La MAMAN animal sait comment se DELIVRER de son fardeau et quand, malheureusement, le petit ne survit pas, c'est souvent parce qu'il présente une ANOMALIE.

Je ris de me voir en CUISSARDES de CUIR avec une mini jupe. J'étais jeune ! Et cette photo sous la NEIGE avec une telle EXPRESSION de joie sur le VISAGE, je n'en avais jamais vu autant ! Si, mais sur une photo prise au Canada avec un CARIBOU au premier plan.

Toutes ces photos me transportent AILLEURS et AVANT, longtemps avant, mais HEUREUSEMENT il ne RESTE que les bons souvenirs. D'ailleurs, quoi qu'il arrive, je dis toujours " c'est mon KARMA " et je m'en satisfais.

Seule OMBRE au tableau, mon dos est DOULOUREUX, je dois me LEVER. J'ouvre la fenêtre. Après une dernière GIBOULEE, le temps s'est éclairci, un superbe ARC-EN-CIEL traverse les nuages.
Malheur ! Depuis mon OBSERVATOIRE je découvre que la chèvre s'est mise à grignoter le POIRIER. Cette bête est un VRAI DANGER PUBLIC pour les plantes. Elle se croit tout PERMIS. D'un simple PISSENLIT à l'olivier presque CENTENAIRE qui semble INDESTRUCTIBLE, en passant par le THYM, rien n'est assez RESISTANT pour lui échapper ! Impossible de la MATER, on est obligé de l'attacher à un PIQUET.
Lorsqu'on aura finit de poser la clôture, elle pourra gambader à son AISE, avant d'avoir tout RAVAGE dans le jardin !
Je n'aime pas lui IMPOSER un collier et une corde car elle me suit sans problème, la seule DIFFICULTE, de TAILLE, est de la faire rester dans le pré avec le cheval et l'ânesse.

Je vais en profiter pour sortir TRAJAN qui commence à s'impatienter. Je dois le tenir en laisse depuis que le TAUREAU du voisin a failli le piétiner. Quand on le voit entouré de ses QUATRE vaches, il parait inoffensif en THEORIE mais il est devenu TEIGNEUX le jour où le chien a essayé de lui mordiller le TALON pour jouer. C'était la PANIQUE !
Depuis, grâce à un bon ENTRAINEMENT, ce dernier a réussi à OBTENIR le brevet d'obéissance à un concours gagné haut la patte. Quelle fierté !

Marcher m'a fait du bien et remplace le VALIUM : la DOULEUR de mon dos a disparu. C'est encore la bonne HEURE pour profiter de l'éclaircie bien que le chemin soit boueux. En rentrant, le chien aura droit à un LAVAGE en règle ! Des étourneaux picorent le champ labouré de mon voisin, un ancien MILITAIRE qui a beaucoup roulé sa bosse avant de se fixer ici. On le surnomme ROULETABILLE. Un drôle de ZIG, BOURRU mais serviable. Il a gardé sa BARBE de sapeur de la Légion, devenue POIVRE et sel. Il joue du SAXOPHONE divinement bien, c'est un plaisir de l'entendre.

Je fais demi-tour, sinon mon ENGAGEMENT de finir mes albums risque de tomber à l'eau. Et si, pour changer je m'attaquais aux boîtes de jeux des enfants ? Je n'ai jamais pu obtenir qu'ils les rangent : pour eux, l'ordre était vraiment ACCESSOIRE, à mon grand désespoir ! Après les petits chevaux, les dames, les dominos, le jeu de GO, il y a eu AGRICOLA, CONCORDIA ou ALCHIMISTES mais je n'étais plus dans le coup, sauf pour Jarnac : sa CREATION sur Internet me l'a fait découvrir et apprécier.

C'est comme pour les livres : JULES VERNE m'a passionnée et j'adorais le commissaire MAIGRET alors qu'eux n'aimaient que les romans d'aventure du style BOB MORANE. Surprise : ma petite-fille a dévoré l'histoire de CENDRILLON que je pensais trop éloignée des contes actuels ! Je ne vais pas chercher d'EXPLICATION, j'en suis contente voilà tout.

J'oubliais les cartes postales , celles achetées en vacances et jamais envoyées et celles reçues, gardées pour le TIMBRE ou comme souvenir : les bateaux-mouches sur la SEINE, une vieille TRABOULE à Lyon, et même des recettes de cuisine régionale.
Cela me rappelle mon premier GRATIN de cassoulet immangeable ! Ce jour-là je me suis pris un CAMOUFLET de première !

J'ai eu la chance de beaucoup voyager, souvent en TRANSIT à PATIENTER dans les aéroports, mais depuis que j'ai pu me POSER ici, mon MODE de vie PROVINCIAL me convient. Je ne trouve pas cela CONTRADICTOIRE, et je serais malheureuse si l'on me disait : " On va construire un lotissement à côté, PARTEZ vite si vous ne voulez pas voir tout chamboulé ! " Ah non, alors ! Le PROGRES, le CONFORT, d'accord, mais en respectant l'environnement. Il devrait être l'OBJET de toutes les attentions. Ce qu'on change n'est pas NEUTRE et je crains un SCENARIO catastrophe. La nature se venge et pourrait nous rendre la MONNAIE de notre pièce. Tout irait mieux si l'on voulait bien tirer un ENSEIGNEMENT des erreurs passées.

Mais je ne suis plus à ce que je fais, l'heure du repas arrive et la PONCTUALITE est une de mes règles. La table sera MISE à temps, le quotidien reprend son cours, les photos qui restent, ce sera pour une autre fois, un autre moment de souvenir, demain s'il n'y a pas d'IMPREVU ...
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2253
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par CD46 » 16 Mars 2019 9:27

Beau voyage, et toi au moins, tu ne mets pas tous les animaux en barbecue. ...
CD46
Premium
Premium
 
Message(s) : 52
Inscription : 26 Sep 2013 11:44

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par la brebis » 16 Mars 2019 9:41

très belle histoire, un bel instant dans une vie bien remplie.
j'aime beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
la brebis
Premium
Premium
 
Message(s) : 196
Inscription : 26 Oct 2015 23:39
Localisation : auxerre

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par peyo_fr » 16 Mars 2019 16:48

Quelles belles tranches de nostalgie, caius ! :poucehaut:

Et ce grand sac de souvenirs que tu as partiellement Vidé, au delà des détails contraints par le vocabulaire imposé, on sent que c'est du vécu !

D'ailleurs, la plage d'Orangina (celle qui t'a secoué la pulpe) :mrgreen: c'est laquelle, exactement : Ifaty, Manguily, Nosy Be ? :scratch:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2253
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par caius » 16 Mars 2019 18:41

Tu as bien raison je me suis trompée c'est " orangea ou oranjia " dans la baie de Diégo Suarez. :geek:
caius
Premium
Premium
 
Message(s) : 219
Inscription : 16 Mai 2014 8:59

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par Ambroisie » 16 Mars 2019 19:39

Et tu as aussi raison peyo, on sent que c'est du vécu ! Merci caius d'avoir partagé ces bons souvenirs avec les lecteurs du chat-l'ange. :)
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2261
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par vance35 » 16 Mars 2019 21:58

oui, bravo, j'ai beaucoup aimé également
Avatar de l’utilisateur
vance35
 
Message(s) : 162
Inscription : 27 Juin 2013 20:40
Localisation : Bretagne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2018 - Cinquième Texte, par caius

Message par felixcat17 » 21 Mars 2019 16:06

Certainement le texte le plus touchant ! Y'a pas photo justement, cette capacité de Caïus à transmettre les images et les émotions est vraiment unique et ne date pas d'hier... mais elle ne manque pas de matière première non plus !
Je ne suis pas sûr d'être le premier à lui dire ça, mais elle devrait coucher tous ses souvenirs sur papier, un jour... :) :geek:
Avatar de l’utilisateur
felixcat17
Premium
Premium
 
Message(s) : 438
Inscription : 01 Déc 2013 14:52
Localisation : quelque part à l'ouest, presque complètement à l'ouest...


Retour vers Unanimo

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron